Visiteur

Paris, mon balcon, dimanche 11 septembre, 14h 30 :

2016-09-11-14-28-54Il monte et descend le long de la fenêtre, se pose, bat cinq ou six fois des ailes, s’immobilise pour toujours, je crains. Le sauver ? On ne recueille pas un lépidoptère comme on recueille un chat ou un bébé. Je n’ai pas une fleur où le renvoyer, pas un pétale à lui mettre sous les pattes.

Paris, mon balcon, dimanche 11 septembre, 14h 35 :

2016-09-11-14-43-44Envolé ou balayé ? Je ne le vois ni sur le balcon du dessous, ni sur le trottoir, ni dans le caniveau.

Un papillon  voltige  dans Paris et je me sens moins lourde en ce jour lourd.

Ce contenu a été publié dans Brèves rencontres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *