A la résidence Morphlée

Van Gogh, Le Vieillard triste, Otterlo, Rijksmuseum Kröller-Müller

  • Le vieux maestro et le rescapé des camps

Je suis ici pour quelque temps… Il va y avoir un concert… 90 musiciens… je ne pourrai peut-être pas le diriger… je ferai juste les répétitions et mon fils dirigera… Vous le connaissez ?… il est chef aussi… Mais c’est surtout moi le chef.

C’est l’heure où son voisin hurle.

HILF ! HILF ! UFMERKZAMKAYT ! HILF !

Rescapé émacié révulsé sur sa chaise-brancard.
Strident.

HIIIIILF

Le vieux maestro pleure, les mains sur les oreilles.

― Avalez votre cachet Monsieur Guérini, ne pleurez pas, avalez votre cachet avant le dîner.
Je veux mourir…
― Ne dites pas ça Monsieur Guérini, avalez votre cachet.

  • Le psychanalyste

Tous les jours de 16h à 16h30 ils s’assoient sur la terrasse de la Résidence, face à face, ses jambes à elle entre ses jambes à lui. Il est grand, crinière blanche, front pensif. Elle est mince, élégante, brushing gris. Il la regarde et lui tient les deux mains.

Ils sont seuls au monde.

Trois fois j’ai été violée à l’âge de huit ans. Trois fois. Il m’a renversée sur le chemin, m’a mise la face contre le sol. Il a arraché mes vêtements et m’a déchirée. Et moi la bouche dans la terre je me disais – Non, ça n’existe pas, ça n’existe pas. Trois fois. Je n’ai rien dit à personne, je n’accordais aucune existence à cet événement qui n’existait pas. Trois fois écrasée, déchirée, le visage enfoncé dans la terre.

Elle le regarde intensément.

L’épouse affaissée attend de l’autre côté de la vitre.

Tous les jours de 16h à 16h30.

  • cé acé

cé cé cé cé acé cé cé cé

Elle est assise, maigre et droite.

cé cé cé cé acé cé cé cé

On s’interroge : ― C’est assez de quoi ? de café, d’eau gélifiée ? Votre cuillère est tombée ?

Droite, antique, ne regardant rien ni personne. Pas appel. Pas hésitation. Pas protestation. Pas exclamation.

cé cé cé acé cé cé acé

On veut un sens : ― Vous voulez changer de place ? Assez d’être ici, assez de vivre ?

cé cé cé cé cé acé

Pas de sens. Pulsation.

Et soudain quelque chose dedans s’allume :

le ptit oiseau là le ptit oiseau qu’est-ce qu’y dvient

On regarde : rien sur le mur, rien nulle part.

Et s’éteint.

cé cé cé cé acé

Ce contenu a été publié dans Brèves rencontres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *