Perte de la perte

Un des partis pris de ce blog est de ne pas y faire figurer un texte que j’ai déjà publié ailleurs. Mais rien dans mon règlement interne ne m’interdit de recopier l’extrait d’un livre que je publierai dans une semaine. Cela s’appelle, je crois, faire du « teasing ». Alors voici le début de mon récit  intitulé À bout qui doit paraître aux éditions Isabelle Sauvage le 8 novembre :

« Dans la poubelle du vieil About, après son départ pour l’hôpital psychiatrique, je trouve une enveloppe agrafée, déchirée, et vide. Sur l’enveloppe, son écriture :
Trouvé après perte de la perte de tout d

Quel mot devait suivre ce d ?
droit… domicile… dieu… désir ?

Ou d première lettre d’une nouvelle et interminable perte de la perte de ?
Une enveloppe agrafée, déchirée, et vide. Jetée par lui après avoir trouvé perte de la perte de tout d

Je m’accroche à ce d qui défait. »

En regardant aujourd’hui le petit d solitaire qui vole à droite je lui trouve une ressemblance avec une mouette… (Cette photo n’apparaîtra pas dans le livre).

Il est prévu que je fasse une signature au Salon de l’Autre Livre, Halle des Blancs-Manteaux à Paris, stand C21-C23, le samedi 9 novembre à 15h. (Je confirmerai ceci sur Facebook dans quelques jours).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Perte de la perte

  1. marie-paule Farina dit :

    à lire donc bientôt! au bout du bout c’est ce qui s’appelle du suspense 🙂

  2. Charles dit :

    à samedi 9, alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *