Archives mensuelles : avril 2018

Sacha

Je veux faire mon nid de ce que je trouve sur la plage : lanières de caoutchouc, sporanges, algues en plumeau, en grenade, en étoupe, coquilles ensablées, méduses en tutu, bûches calcinées, couteaux brillants comme des anguilles pétrifiées. Je voudrais … Continuer la lecture

Publié dans Brèves rencontres | 2 commentaires

L’énormité muette de l’autre langue

Les propos de Georges-Arthur Goldschmidt sur la traduction sont toujours stimulants par la chair qu’ils donnent à l’acte de traduire : « Quand on s’y met, on sent du côté droit du corps l’appui silencieux de l’énormité muette de l’autre langue. … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, Istmica | Laisser un commentaire

Equateur mental

Quand on traduit on se situe à une sorte d’Équateur mental où soufflent les vents mêlés et parfois contraires de l’un et l’autre hémisphères de langue. Cette image est trop jolie pour être honnête et demande à être clarifiée sous … Continuer la lecture

Publié dans Istmica | Laisser un commentaire

En allant à la plage ce matin…

… une nostalgie imprévue m’a saisie. Peu avant la dernière maison de l’avenue, celle où habite le beau couple que je guette toujours, j’ai enfin vu la femme à chevelure blonde et l’homme aux yeux bleus, merveilleusement nets et beaux … Continuer la lecture

Publié dans Brèves rencontres | Laisser un commentaire

Passage

Chaque matin, sortir du page comme on tourne une page. Sortir d’une page. Ceci n’est pas jeu d’esprit mais relance de courage après la nuit.  

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Humilité

Humilité n’est pas pour un poète synonyme de soumission ou d’abaissement dostoïevskiens. Il peut signifier proximité. Guillevic n’a pas besoin de prononcer le mot, mais il a besoin de son humilité pour toucher et entamer : On ne fait pas … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Peaux d’écriture

Je reviens aujourd’hui à mon vieux projet d’établir des familles d’écrivains en fonction de la texture de leur peau d’écriture, mais est-ce que je sais bien ce que j’entends par là ? Nul doute, par exemple, que le cuir de … Continuer la lecture

Publié dans grains de peau | Laisser un commentaire

De trois choses l’une

1. vivre en lisant 2. lire en vivant 3. écrire Car écrire, c’est entretenir en moi la vie de ce que j’ai lu. Georges-Arthur Goldschmidt le dit plus aimablement : « Ecrire, c’est remercier les auteurs qu’on a lus ».

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire