Archives de l’auteur : Nathalie de Courson

Autres nourritures de Septembre

Comment je lis aujourd’hui À la manière dont mangent les mouettes, je mets une coquille dans mon bec, m’envole, lâche la coquille, me pose sur elle, la décortique un peu. Si elle ne s’ouvre pas assez je recommence l’opération. Une, … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Peindre les bambous

Pour Isabelle A. Ce traité, traduit en 1917 par Raphaël Petrucci, donne les lois de la peinture chinoise de paysage. Écrit aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles par quatre auteurs successifs, il recueille les instructions et les exemples de grands … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Charles et Gérard (rumination)

Peut-être ce blog s’appellera-t-il un jour Panse de boeuf car il y a encore autour de Nerval quelque chose que je remâche : “Gérard” tient moins de place dans la prose de Baudelaire que Pierre Dupont ou Gustave Le Vavasseur. … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Un commentaire

Repu et à jeun

L’érudition est une chose qui me paralyse un peu. À combien de projets ai-je renoncé par découragement, parce que je ne me sentais pas le droit de parler de ceci ou de cela après des spécialistes susceptibles de me dire … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Mandala au ping-pong

Les jeunes voisins jouent au ping-pong. Rebonds secs. Chanson sirupeuse de leur radio. Un papillon brun volette. (Deux). Lune très pâle. Hirondelle. Ces jeunes sont simples, calmes, à jeun. Les filles rient plus que les garçons. (Pourquoi les filles rient-elles … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Patte sans mouette ?

La semaine dernière, je terminais sur ce blog une note de lecture par un P.S. : On remarquera que mon blog ne s’appelle plus Patte de mouette, mais patte tout court. Patte que l’on peut désormais attribuer à n’importe qui … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 9 commentaires

Une libre

Voici un livre publié chez Gallimard en 1967, candidat au prix Goncourt, puis disparu des circuits commerciaux jusqu’à sa réédition fin 2021 par les éditions du Chemin de fer qui font là un magnifique travail. Ce récit singulier a fait … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Autre mandala nervalien

Whisky, amandes, tartines de houmous. C’est l’heure où le grand pin rougit. Et le ventre des hirondelles. Proust associe la couleur pourpre à Nerval (plus exactement à Sylvie). Je verrais plutôt Nerval d’une couleur vieil or, ou rouge feu, ou … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Aurélia sans Michaux (suite du billet du 11-08)

« C’est-pas-ça-pas-ça-pas-ça », s’agite ma pie intérieure. Les états décrits avec autant de précision que de poésie dans Aurélia ne doivent rien aux paradis artificiels, et c’est ce qui les rend aussi rares et admirables : Ici a commencé pour … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Un commentaire

Le mandala des élans

Cake au thon et verre de Bordeaux. La tourterelle familière fait ses trois notes : ‑ — ‑ ‐ — ‐ ‑ — ‑ ‑ — ‑ ‐ — ‐ ‑ — ‑ ‑ — ‑ ‐ — ‐ ‑ … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 4 commentaires