Archives de catégorie : grattilités

Le mot lunette

J’ai remarqué que lunette n’est plus souvent utilisé pour désigner l’accessoire ovale et percé du siège des cabinets d’aisance. De Leroy-Merlin à Allibert on semble éviter ce mot joliment cosmique comme s’il était chargé d’un voyeurisme embarrassant. On lui préfére … Continuer la lecture

Publié dans grattilités | Laisser un commentaire

Le mot patrie

Patria, est le titre que le traducteur français d’Actes Sud a choisi de garder pour le grand roman basque de Fernando Aramburu paru en français en mars 2018. De passage à Paris en avril dernier, l’auteur nous a expliqué que … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, Istmica | 2 commentaires

L’énormité muette de l’autre langue

Les propos de Georges-Arthur Goldschmidt sur la traduction sont toujours stimulants par la chair qu’ils donnent à l’acte de traduire : « Quand on s’y met, on sent du côté droit du corps l’appui silencieux de l’énormité muette de l’autre langue. … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, Istmica | Laisser un commentaire

Le mot Fragrance

Je suis un peu gênée en entendant le mot fragrance en français, à cause du redoublement de ses r qui tient du gargarisme et accentue de manière disgracieuse le parfum dont il fait l’éloge. C’est un peu comme si je … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, Istmica | Laisser un commentaire

Sereine et dépitée

Le mot sérendipité que l’on entend depuis quelque temps nous vient de l’anglais. Sans en décortiquer l’origine et le sens déjà présents dans certains dictionnaires, disons qu’il s’applique au tâtonnement à l’œuvre dans toute recherche et signifie qu’on trouve parfois … Continuer la lecture

Publié dans grattilités | Laisser un commentaire

Chagrins

Parmi les mots qui disent l’affliction et la pitié, j’aime beaucoup le français chagrin, l’anglais sorrow, mais peut-être encore plus l’espagnol lástima, dont la force de suggestion dépasse même le sens par sa similitude avec lágrima (larme), ces deux mots … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, griffomanie | Laisser un commentaire

Hocher la tête

Je suis gênée par l’expression hocher la tête. Quand quelqu’un hoche la tête dans un livre, je ne sais jamais s’il la remue de haut en bas ou de droite à gauche, en signe d’accord ou de désaccord. C’est d’autant … Continuer la lecture

Publié dans grattilités, Istmica | Un commentaire

Le costard fait le moine : sur le parler d’Emmanuel Macron

Notre parler nous ressemble, et celui d’Emmanuel Macron ressemblait pour moi à son visage et son habillement : sage, lisse, propret, sans saveur, produit d’un réseau neuronal aux connexions impeccables. On se rappelle qu’Emmanuel Macron a été pris à partie … Continuer la lecture

Publié dans grattilités | 2 commentaires

Le mot « retenue »

J’ai parlé récemment de pudeur, de timidité. Et la retenue ? Ce mot  ̶  dont les deux premières syllabes semblent vouloir retenir l’impudeur de la troisième  ̶  m’embarrasse aujourd’hui beaucoup plus que les autres. Voici ce que j’en écrivais il … Continuer la lecture

Publié dans grains de peau, grattilités | 2 commentaires

Le mot timidité

J’aime bien le mot timidité avec ses petites syllabes pleines de i en consonance avec celles du mot intimité. J’ai entendu un jour à la radio Alain Baraton parler du phénomène de la timidité botanique qui m’a tout de suite … Continuer la lecture

Publié dans grattilités | 3 commentaires