Archives mensuelles : octobre 2016

Être étonné

― Je n’ai pas fini de ― De quoi ? ― D’être étonnée ― Tu n’es donc pas finie

Publié dans petites phrases | Un commentaire

Le président impertinent

François Hollande, recevant soixante et une fois les journalistes qui écrivent le livre où il va se démolir (Un président ne devrait pas dire ça), me fait penser à Anselmo, le personnage de la merveilleuse nouvelle du Curieux impertinent de … Continuer la lecture

Publié dans Istmica | Laisser un commentaire

Prodigue

Le mot prodigue n’est pas à la hauteur de la prodigalité. Ses deux petits synonymes français : dépensier, gaspilleur sentent la réprobation pingre et gagne-petit. Prenons les synonymes espagnols : pródigo, malgastador, manirroto, derrochador, despilfarrador, derramador, desparramador… Que d’o et … Continuer la lecture

Publié dans grattilités | Laisser un commentaire

El Celoso extremeño, prodigue jaloux

Que vient faire la prodigalité dans ce que le titre cervantin annonce comme le portrait d’un jaloux ? Le prodigue ne retient rien et dépense ; le jaloux au contraire surveille et garde. Un auteur de comédies y verrait deux … Continuer la lecture

Publié dans Istmica | Laisser un commentaire

Avoir plus de peur que de mal

Expression incompréhensible à ceux dont tout le mal vient de la peur.

Publié dans grattilités | Un commentaire

Impression du matin

 Je vais pleine d’espoir, à mon habitude, faire des courses avec mon caddie gris. Pleine d’espoir sans objet précis, à mon habitude. Garde-t-on cet espoir quand on devient vieux, ou quelque chose comme le goût de vivre va-t-il s’y substituer … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

S’aimer soi-même

Rilke dit dans une lettre à son beau-frère qu’il n’y a rien de plus difficile que de s’aimer soi-même. Nathalie Sarraute se débarrasse de cette question à la première page d’un de ses livres les plus étonnants, Tu ne t’aimes … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

S’entendre avec la gorge

En repensant à la question : faut-il s’aimer soi-même, et qu’est-ce que soi-même, je me tourne aujourd’hui vers Malraux et La Condition humaine. Ce titre m’a longtemps semblé vide et pompeux, ne me donnant pas envie de lire le roman, … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Tocar et toucher

Parmi les divers sens de tocar (toucher en espagnol), j’aime bien celui de jouer d’un instrument de musique : « Tocar el piano ». Les langues créent parfois de ces synesthésies tangibles. Parmi les divers sens d’être touché en français … Continuer la lecture

Publié dans Istmica | Laisser un commentaire

Un autre toucher

Pour faire écho à ce que je disais récemment sur Rimbaud, je retrouve mon cher Guillevic dont toute la poésie révèle un intense besoin de toucher quelque chose « qu’on ne connaît pas » (Creusement p. 77) Toucher c’est découvrir, … Continuer la lecture

Publié dans grains de peau | Laisser un commentaire