Prodigue

Honthorst. Le Fils prodigue, Alte Pinakothek, Munich

Honthorst. Le Fils prodigue, Alte Pinakothek, Munich

Le mot prodigue n’est pas à la hauteur de la prodigalité. Ses deux petits synonymes français : dépensier, gaspilleur sentent la réprobation pingre et gagne-petit. Prenons les synonymes espagnols : pródigo, malgastador, manirroto, derrochador, despilfarrador, derramador, desparramador… Que d’o et d’r roulés, que d’or éparpillé !

La prodigalité est extrême, et le prodigue le plus singulier d’Espagne est pour moi le héros d’une des Nouvelles exemplaires de Cervantes : El Celoso extremeño, Le Jaloux d’Extrémadure, dont je vais essayer de dire quelques mots dans le billet suivant.

Ce contenu a été publié dans grattilités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *