Temps et temps

Quand on a envie de se resservir à boire et qu’on s’en empêche, les minutes passent extrêmement lentement.

Quand on écrit on ne voit pas le temps passer, comme si écrire tuait le temps.

Vaut-il mieux rallonger le temps en s’empêchant de s’enivrer, ou le tuer mensongèrement en s’enivrant de vin ou d’écriture ?

Baudelaire a déjà répondu : Enivrez-vous.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *