Retombée

Je me suis réveillée avec cette petite gaieté qui m’est souvent donnée, désireuse de sortir pour trouver le livre qui me donne tout, comble tout, éveille tout, donne le grand essor à tout.

Dans la rue je guette le détail, j’ai envie d’acheter des produits Naturalia, d’habiter cette maison d’où surgit un buisson… un portail s’ouvre, un homme sort avec un vélo, je me précipite pour empêcher la porte de se fermer…
et rien.

Je n’ai pas trouvé le livre que je voulais. Boulevard de Sébastopol il m’a fallu résister à la vulgarité. J’ai fini par acheter un t-shirt avec un décolleté en ogive.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *