Archives de l’auteur : Nathalie de Courson

L’apothéose de l’impératoriteur

 L’impératoriteur mourant entre dans son cercueil d’un pas de défi : « Ma volonté est de mourir debout ». On redresse le cercueil et on attache l’impératoriteur aux parois. Il dit dans un râle : « Ma volonté est de … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 9 commentaires

L’impératoriteur

Flore et Léa jouent sous les grands marronniers. Elles appellent les plus gros marrons qu’elles ramassent des impératoriteurs. « Tiens, regarde, j’ai un impératoriteur ! » Le mot qu’elles viennent d’inventer est là, tout près, fait pour leur jeu qui … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 6 commentaires

Anniversaire

Aujourd’hui ces pattes de mouette ont cinq ans. J’ai commencé le blog par ce que j’appelais grattilités : je m’amusais à palper des mots  agaçants qui se traînaient dans ma tête, comme mousmé, fragrance. Je jouais aussi à comparer des … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 8 commentaires

Montesquieu au lycée

Voici ce que j’écrivais en 2014∗ : Lison tente d’expliquer à ses lycéens le fameux chapitre 5 du livre XV de L’Esprit des lois : « De l’esclavage des nègres ». « — Regardez bien la première phrase, car tout … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Jessica la jeune manucure

Pour Francis En 2010, Jessica la jeune manucure me raconte en me faisant la beauté des mains : « Je veux être gendarme depuis un jour, dans le RER. J’étais avec ma mère, et monte un couple de toxicos. La … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 8 commentaires

Deux chambres à soi

Pour une femme qui veut écrire, « il est nécessaire d’avoir 500 livres de rente et une chambre dont la porte est pourvue d’une serrure », disait Virginia Woolf en 1928 dans son fameux essai Une Chambre à soi. A … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Conjointure, disjointure, écriture

Il y a des mots que je lis et que je n’emploie guère, mais qui confusément me concernent et que je n’oublie pas, comme s’ils se déposaient dans un appentis du coin de ma tête. C’est le cas du mot … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Propos d’insomnie

Pour Lulu Hélène Hoppenot raconte dans son Journal (éditions Claire Paulhan) que la femme d’un diplomate collègue de son mari nommait fièrement, en bonne pondeuse, ses enfants : “Mon numéro un, mon numéro deux, cinq, six, etc.”, et je me … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 7 commentaires

Par vagues et par rythmes (avec Woolf et Michaux)

Peut-être que tous les livres de Virginia Woolf auraient pu s’intituler Les Vagues. C’est une métaphore qu’on trouve souvent sous sa plume et qui me semble se rapporter à ce qui pour elle est essentiel dans le travail de l’écrivain … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Bonheur de lecture avec Pierre Peuchmaurd (malgré un petit malheur)

J’aime beaucoup lire les bons auteurs d’aphorismes mais je ne suis pas prête à en écrire : on tombe facilement à plat sous prétexte de faire bref, paradoxal, fulgurant, et on finit le saut de l’ange sur le ventre. Je … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires