Archives de l’auteur : Nathalie de Courson

Petites notes de février

Iftikhar Je garde le souvenir d’un haïku écrit par la petite Iftikhar, élève de 6ème : le monde est beau les gens riches les gens pauvres Je l’ai rencontrée six ou sept ans plus tard dans la rue, voilée de … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Un commentaire

Graphomanie

J’ai tendance à multiplier les nids d’écriture : carnet transportable ; cahier à spirales et marge où je peux ajouter, retrancher, souligner, changer de couleur, amorcer des classements ; doc word d’ordinateur qui permet de tourner et retourner les phrases … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les métiers d’attendre

Il y a des métiers où il faut attendre : gardien, policier, soldat, commerçant… Il est dur pour un gardien (ou un soldat) qui attend longtemps d’être au vif de lui-même au moment où surgit l’événement qui justifie son attente … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Expressions que je ne veux plus employer

– « Comme par hasard » ; « Ben voyons », avec un sourire ironique. – « Voilà », comme pour dire : « Vous m’avez compris », au lieu d’achever sa phrase. (À suivre) Je souhaite bannir ces mots … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Dernières notes autour d’Obiégly

Empêchement Ses personnages ont besoin d’un empêchement qui n’est peut-être que ce qui la stimule elle-même pour écrire. La « puce électronique » dans le cerveau du narrateur de son dernier roman, Une Chose sérieuse, désactivée le dimanche, le pousse … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lire et relire

Mon amie Marie-Paule citait l’autre jour un passage de Sonietchka, nouvelle de Ludmilla Oulitzkaïa : Pendant vingt années, de sept à vingt-sept ans, Sonietchka avait lu presque sans discontinuer. Elle tombait en lecture comme on tombe en syncope, ne reprenant … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Un commentaire

Un autre gilet

Je ne parle pas des Français en colère mais des personnes qui pour leur travail portent un gilet jaune fluorescent : caristes, magasiniers, ouvriers des chantiers, jardiniers, éboueurs… Depuis novembre dernier on ne les regarde plus de la même manière. … Continuer la lecture

Publié dans Brèves rencontres | Un commentaire

Habiter son patronyme

Balzac évoque le cas d’un noble qui sous la Terreur changea son nom quand, pour gagner trois francs, il se fit imprimeur de presse  et tira le décret le condamnant à mort. Il reprit toutefois sa particule lorsqu’il devint « … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le premier roman de Gaëlle Obiégly

Je parlais l’autre jour, à propos de Gens de Beauce (ci-après, en déroulant le blog), de la mère muette à la place de qui on écrit. Ici, dans ce court roman au long titre, tout commence par un père que … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sur « Gens de Beauce », de Gaëlle Obiégly

Gaëlle Obiégly conjugue la brutalité et la délicatesse. Je l’ai d’abord remarqué avec Gens de Beauce, livre travaillé, réfléchi, élaboré d’un côté ; direct, sans vernis, sans apprêt de l’autre. Le personnage principal du roman, Jeanne M., née en 1950, … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire