Archives mensuelles : janvier 2016

Petite gaieté

Je ne sais pas bien ce qu’est l’inspiration. Je connais en revanche un état que j’appellerais  « petite gaieté » qui me pousse à écrire des choses courtes et frétillantes.

Publié dans petites phrases | Laisser un commentaire

Percatar et romans russes

Souvent des mots me viennent et tintent et me tiennent et se répètent. Aujourd’hui le verbe espagnol percatar est le pic-vert qui claque la mitraillette de son bec dans ma tête : percatar-percatar-percatar. Percatarse veut dire « s’apercevoir », affadi en français … Continuer la lecture

Publié dans grains de peau, grattilités | Laisser un commentaire

Une peau pour un blog

Contenu sans contenant palpable, un blog n’a pas de peau, pas de contours, pas de couverture, pas de support manipulable, pas de prix, pas de nombre d’exemplaires. On ne sait ni où on le commence ni où on le finit … Continuer la lecture

Publié dans grains de peau | Laisser un commentaire

Une dame d’âge

À Merville l’été dernier, une dame d’âge en maillot de bain un peu rentré dans les fesses ramassait le long de la laisse de mer les canettes de bière cabossées, les vieux gants de ménage, les cartouches de carabine, les … Continuer la lecture

Publié dans Brèves rencontres, griffomanie | Laisser un commentaire

En marge du billet « Marges »

Goya : El Pelele (le Pantin, Madrid, musée du Prado) Un blog n’a pas de marge visible. A vrai dire un blog est lui-même une marge, donc dans le cas du présent billet, marge de marge de marge. A moins … Continuer la lecture

Publié dans griffomanie | Laisser un commentaire

Marges

La griffomane préfère les cahiers avec marges. Marge de manœuvre : centre apparent et centre réel. En grammaire, j’aimais bien la notion de sujet apparent et de sujet réel, j’aurais aimé que cela concerne plus de verbes. Quand j’ai fait … Continuer la lecture

Publié dans griffomanie | Laisser un commentaire

Passage Saint-Pierre Amelot

S’avancent vers moi trois militaires en treillis, fusils pointés. Un cameraman et une journaliste à micro les accompagnent. La journaliste me demande : ― Une question pour France 2 : est-ce que la présence des forces armées dans ce quartier … Continuer la lecture

Publié dans Brèves rencontres | Laisser un commentaire

Presque histoire

Sur la plage de Merville, Madame Bâillon de Noyé dit à son mari : ― Moi, je suis pas petit chien… Rébellion ? Je tends l’oreille. ― Je suis très gros chien.  

Publié dans Brèves rencontres | Laisser un commentaire