Archives mensuelles : mai 2019

Dernières petites notes de mai

Une écriture automatique Je déteste l’orthographe prédictive, ces mots qui s’affichent tout seuls sur les textos quand on en tape les premières lettres. Qui donne à la machine le droit de me prévoir et de me prédire ? Et si … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Je viens

Une chanson du chanteur catalan Raimon « Jo vinc d’un silenci » dit, dans une traduction de Charles Mérigot sur Facebook : Je viens d’un silence antique et si long De gens qu’on appelle « classes inférieures » Qui n’ont … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Airs du temps

1. Place de la République … samedi : à droite de la statue, le « Conseil National de la Résistance des Gilets jaunes » et ses quelques représentants. A gauche, vêtus de t-shirts jaunes comme une partie de leur drapeau, deux … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La patrie d’Anita Pittoni

Je viens de trouver un merveilleux complément à mes réflexions de l’année dernière autour du mot « patrie » dans le manifeste du Zibaldone, remarquable maison d’éditions de Trieste créée et menée entre 1949 et les années 70 par Anita Pittoni. Je … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Traduire une langue qu’on ne connaît pas

En marge de ma note de lecture sur le numéro de la revue Apulée « Traduire le monde » (à paraître à la fin du mois dans La Cause littéraire), je reviens sur une des contributions que je n’avais pas … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vaches, chevaux, oiseaux, grenouilles

Le lendemain de sa rencontre bouleversante avec la vache (voir billet du 24 avril), Gombrowicz assène péremptoirement aux amis qui l’hébergent dans leur estancia : Un animal n’est pas fait pour porter sur lui un autre animal. Un homme sur … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 3 commentaires

Deux petites notes de mai

Quand on parle de vache… … on en voit le veau. P., connaissant mon récent intérêt pour les vaches de Gombrowicz, m’a fait découvrir l’autre jour un beau texte de Karl-Philipp Moritz (1756-1793). Ce successeur de Rousseau et précurseur du … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | 4 commentaires