Les ailes du monde

Merci à Jico pour cette photo prise la semaine dernière sur son balcon parisien (voir billet du 10 mai,  « Nostalgie anticipée »)

Parlons maintenant au futur antérieur :

– On aura cessé d’entendre les avions, dit Lulu.
– J’aurai vu un papillon orange et noir sur mon balcon, dit tante Marie.
– « En chassant les marchands du temple, Jésus aura libéré les colombes », écrit presque Jacques.

Et moi je suis au présent étonnée que le monde vole si bien sans nous.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *